lundi 18 mai 2015

ALIBI, du latin ailleurs...


Ici, quelque chose flotte dans l'air, dans un lieu entre-deux.
Ici, ils sont deux. Ils essaient, peut-être, de raconter une histoire, car il y a toujours une histoire, non ? Ça se fait comment, raconter ? Mais peut-être est-ce l’histoire qui va les raconter, eux, la femme et l’homme. Qui sont-ils ? Que rêvent-ils d'être ? Qu'ont-ils été ? Qui ne seront-ils jamais ?


ALIBI emmène voir ailleurs ce que sont ces personnages qui jouent à ne pas être ici.
Ici, on joue, on déchire, on s'ennuie, on s'imite, on suit les ordres, on dévie, on danse, on recommence.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire